Skip to main content

Technique d’impression : La sérigraphie

Technique d'impression : la sérigraphie

Véritable technique d’expression artistique, la sérigraphie a été popularisé en 1960, à la suite de son utilisation par le mouvement Pop Art, et d’artistes comme Andy Warhol. Principalement utilisée dans le secteur économique du textile et de la publicité ou encore du marketing, la sérigraphie est un procédé d’impression par « pochoir », qui existe depuis des siècles. Découvrons ensemble l’histoire, les usages, les avantages et les contraintes de cette technique.

La sérigraphie c’est quoi ?

Un peu d’histoire…

Par définition, le terme « sérigraphie » provient du mot latin « sérié » signifiant « soie » et du mot grec « graphein » qui veut dire « écrire ou dessiner ». Il s’agit d’une « technique d’imprimerie qui utilise des pochoirs (à l’origine, des écrans de soie) interposés entre l’encre et le support. Les supports utilisés peuvent être variés (papier, carton, textile, métal, verre, bois, etc.) ».

Technique d'impression : la sérigraphie
Cela peut paraître surprenant, mais la technique de la sérigraphie est le plus ancien procédé d’impression qui existe. Si nous retraçons son histoire, elle est apparue pour la première fois en Chine sous la dynastie des Song entre le Xème et le XIIIème siècle. Les toutes premières impressions en sérigraphie ont été réalisées sur des « estampes » sur du bois. C’est un peu plus tard, au XVème siècle, que nous retrouverons au Japon, des artistes utilisant cette technique afin de transférer des œuvres et des dessins sur de la soie. 
 

 En Occident, la sérigraphie est arrivée à la fin du XVIIIème siècle, lorsque le tissu de soie est devenu plus accessible et abordable. Elle servait notamment à l’impression de papier peint, haut de gamme et coûteux, en lin, en soie et autres tissus fins. C’est ainsi que le procédé sérigraphique est devenu de plus en plus connu et raffiné avec le temps, avec des artistes comme le célèbre Andy Warhol et ses représentations de Marylin Monroe, et aussi, plus récemment, l’artiste Shepard Fairey avec ses posters, dont celui de Barack Obama.
Technique d'impression : la sérigraphie

La sérigraphie en bref

Technique d'impression : la sérigraphie
 Ce procédé d’impression direct fonctionne grâce à la technique du « pochoir » : on fait passer l’encre à travers les mailles d’un écran, en utilisant une racle. L’encre traverse seulement les parties nues du tissu, ce qui permet d’imprimer une image prédéfinie. A l’origine, l’écran était un tissu de soie et le cadre en bois, ensuite, dans l’imprimerie moderne, ils furent respectivement remplacés par du polyester (ou polyamide) et de l’aluminium.

Il existe à ce jour, trois types de sérigraphie industrielle :

  • La sérigraphie à plat: utilisée pour les supports plats
  • La sérigraphie rotative: permet l’impression sur des objets cylindriques
  • La sérigraphie sur du textile: c’est la technique la plus élaborée, notamment pour l’impression en couleur.

Vous êtes un professionnel du marketing et vous avez un projet d'impression en sérigraphie ? Contactez-nous

Le procédé d’impression en sérigraphie

Pour expliquer le fonctionnement de ce procédé d’impression, nous allons nous attarder sur la sérigraphie industrielle à plat :
  • La préparation du cadre: Le motif à imprimer/sérigraphier est reporté en négatif sur un écran, en tissu polyamide, tendu puis fixé sur un cadre en matière aluminium. Il est important de préciser que les parties qui ne seront pas imprimées ne doivent pas être en contact avec l’encre. C’est pourquoi elles sont bouchées par de l’enduction (émulsion photosensible), qui une fois sèche va être durcie grâce à l’insolation (exposition à un rayonnement ultraviolet).
  • L’impression sur le support: La forme imprimable va être appliquée contre le support et l’encre y sera versée. L’image va être réalisée par pénétration de l’encre à l’aide d’une racle, aux endroits de l’écran qui ne sont pas cachés. L’application des couleurs se fait en plusieurs étapes puisqu’elles sont imprimées les unes à la suite des autres dans des contenants différents, selon le principe de la quadrichromie. Entre chaque couleur, un séchage à l’air libre, en étuve ou en tunnel UV, est réalisé.
  • Passage en presse: une fois le cadre enlevé et le visuel imprimé, le support est pressé à chaud (environ 190°) pendant une minute (en fonction des supports et des encres utilisées). Cela va permettra de fixer l’impression au support et ainsi garantir la bonne tenue des encres. 
Technique d'impression : la sérigraphie

Il est important de noter que si vous souhaitez effectuer une impression nécessitant plusieurs coloris, il faudra alors appliquer plusieurs pochoirs, en fonction du nombre de couleurs souhaitées

Quels sont les usages, les avantages et les limites de la sérigraphie ?

Les domaines d’utilisation

L’impression en sérigraphie peut être réalisée sur une grande variété de supports. Souvent utilisée dans le domaine artistique, il est tout à fait possible de réaliser une impression sur papier, carton ou sur toile. La sérigraphie est désormais utilisée à grande échelle, notamment sur textile en grande ou petite série.

Dans les industries graphiques, la sérigraphie est utilisée pour la signalétique (panneaux, autocollants…) et la publicité, notamment sur des supports grand format (affiches, PLV, objets publicitaires…).

Il est important de noter que la sérigraphie peut être utilisée seulement pour une finition. Par exemple, si nous réalisons une affiche grand format, imprimée en numérique, il sera possible de passer ensuite par la sérigraphie. Elle sera utile pour apporter un coup d’éclat au logo, pour apposer une couleur Pantone ou tout simplement pour ajouter une finition/vernis en particulier.

Technique d'impression : la sérigraphie
Voici un récapitulatif des supports pouvant recevoir une impression en sérigraphie :
  • Papier: tout type de papier
  • Verre: il s’agira par exemple d’objets décoratifs.
  • Plastique: c’est l’un des matériaux les plus utilisé en sérigraphie car très présent dans la publicité, notamment pour des goodies et autres objets publicitaires, éventuellement personnalisés.
  • Bois: la sérigraphie sera possible pour la numérotation sur certains objets en bois, par exemple.
  • Carton: il est souvent utilisé par les industriels quand ils souhaitent imprimer leur logo ou tout simplement apporter une touche d’éclat.
  • Métal: le métal est un matériau qui est agréable à travailler.
  • Textile: la sérigraphie est un procédé populaire pour le flocage sur textile.

Les avantages

Parmi les nombreuses qualités de la sérigraphie, nous retrouvons :
  • La qualité des couleurs et la luminosité remarquable appliquées aux supports imprimés. Grâce à un dépôt important d’encre, les couleurs ont une forte intensité et opacité, garantissant une bonne qualité d’impression dans le temps.
  • Au-delà de l’aspect technique, les tarifs de la sérigraphie sont abordables et rentables peu importe le nombre de tirages.
  • Impression possible sur tout type de matériaux : bois, tissu, papier, métal…
Technique d'impression : la sérigraphie

Les limites

Malgré ses avantages, la sérigraphie comporte quelques limites à son utilisation :

  • Le traitement au préalable du pochoir servant à imprimer peut s’avérer long et créer des déchets.
  • La sérigraphie nécessite un four de séchage.
  • Le séchage peut parfois prendre du temps.
  • Pour l’impression de visuels et de détails fins, il faut utiliser de l’encre à ultraviolet.
  • La vitesse d’impression est assez lente : pas plus de 500 tirages/heure pour une presse à plat et moins de 2 000 tirages/heures pour une machine à cylindre.

Découvrez également deux autres procédés d’impression…

L'impression numérique
Technique d'impression Offset

Romane

A propos Romane

Chargée de Communication

Laisser un commentaire