Skip to main content

Les chiffres clés du retail – Octobre 2021

Les chiffres clés du retail - Octobre 2021

Dans ce nouveau numéro des chiffres clés du retail, passons en revue les habitudes de consommations des Français en matière de mode, la pression budgétaire face aux courses du quotidien et les quatre profils de consommateurs qui se dessinent suite à crise sanitaire.

Pression budgétaire pour les courses du quotidien

Les shoppers veulent faire des économies

Pour une étude sur le comportement d’achat des consommateurs français, menée par Ipsos pour in-Store-Media, 2 000 shoppers en charge des courses dans leur foyer ont été interrogés. Cette étude nous révèle que, si pour 30% des consommateurs la Covid-19 a eu des effets négatifs sur leur budget, les courses du quotidien restent une priorité en termes de dépenses. De ce fait, seulement 23% des sondés affirment vouloir faire des économies sur les produits alimentaires et les boissons, et 20% sur les produits d’hygiène. Les produits sur lesquels les Français comptent faire le plus d’économies sont le high-tech (37%), le sport (35%), l’habillement et les sorties (32%).

Les chiffres clés du retail - Octobre 2021
Les chiffres clés du retail - Octobre 2021

De nouveaux modes de consommation plus responsables

Comme nous avons pu l’évoquer dans les chiffres clés du retail de Septembre 2021, les consommateurs français sont de plus en plus en recherche d’une consommation alimentaire plus saine. De ce fait, ils sont avant tout en quête de produits alimentaires équilibrés et sains pour la santé (76%), fabriqués en France, locaux et de saison (70%) mais également issus de l’agriculture biologique (55%). Les produits les plus concernés par cette consommation responsable sont des produits d’hygiène et d’entretien sains pour la santé : 

  • Produits d’hygiène/beauté : 70%
  • Produits d’entretien : 69%
  • Neutres pour l’environnement : 63%
  • Neutres pour la santé : 67%.

Faire les courses, une source de plaisir pour les consommateurs français

L’étude nous révèle également que, pour 20% des consommateurs sondés, faire les courses au quotidien reste une partie de plaisir. Selon les chiffres :

  • 92% des consommateurs font leurs courses en hypermarché / supermarché
  • 33% les font dans des commerces de bouches spécialisés
  • 27% en proxy
  • 19% par le drive
  • 7% par livraison à domicile
Les chiffres clés du retail - Octobre 2021
Les chiffres clés du retail - Octobre 2021

Faire les courses en magasin est considéré comme important par les shoppers français pour les raisons suivantes :

  • Choix des produits et espace de liberté : 91%
  • Variété et diversité des produits : 85%
  • Pouvoir toucher et voir les produits : 72%

Lors des courses du quotidien, il n’est pas rare de voir des consommateurs avec une liste en main. En effet, 79% d’entres eux déclarent faire une liste avant de se rendre en magasin. Seulement 15% s’y tiennent vraiment. Ce chiffre s’explique par le fait que 59% déclarent avoir envie de profiter des promotions ou de se décider à acheter des produits selon leurs envies en magasin (59%).

Source : Points de Vente

Achats de mode : quelles sont les habitudes de consommation des Français ?

Une étude menée par Clearplay, I love retail et OpinionWay nous révèle les chiffres clés de la consommation de mode par les shoppers français.

Les chiffres clés du retail - Octobre 2021

Les consommateurs français sont peu attachés aux marques de mode

Les consommateurs sondés ont déclaré n’être attachés qu’à 2 marques en moyenne. La moitié d’entre eux, soit 49%, affirment même n’être attachés à aucune d’elles, ce qui représente 70% chez les plus de 65 ans. Ces chiffres sont en réalité liés à l’page des consommateurs. En effet, chez les jeunes de moins de 35 ans, 21% déclarent être attachés à 3 ou 4 marques. En revanche ils ne sont que 24% à n’être attachés à aucune marque.

La moitié des consommateurs sont attachés aux promotions et aux programmes de fidélité

L’étude nous montre que pour 56% des consommateurs, les programmes de fidélité et les promotions mises en place par les marques sont des critères de fidélité. Cette part représente 70% des consommateurs de moins de 35 ans. Les valeurs mises en avant par les marques sont également un critère d’attachement à la marque, pour 41% des consommateurs français.

D’un point de vue digital, 42% des consommateurs de moins de 35 ans sont plus sensibles à la communication d’influence. La part des plus de 35 ans ne représente que 10%. Concernant les évènements privés organisés par les marques, pour les clients les plus fidèle, 1 jeune sur 2 en est séduit, ce qui représente chez les plus de 35 ans 26%.

Les chiffres clés du retail - Octobre 2021
Les chiffres clés du retail - Octobre 2021

Les jeunes sont les plus dépensiers en matière de mode

Les consommateurs français consacrent en moyenne 82€ par mois à l’achat de produits de mode. Chez les 18-34 ans, ce budget monte à 116€ et chez les plus de 35€, il est de 70€.

Les jeunes consommateurs sont plus enclins à dépenser en alternant les canaux off-line et on-line. 85% d’entre eux se rendent en point de vente pour effectuer leurs achats, 79% préfèrent acheter en ligne directement sur les sites des marques et 76% préfèrent acheter sur les sites internet généralistes comme Amazon ou Cdiscount. 70% des consommateurs se rendent sur les sites multimarques tels que Zalando, Asos ou Sarenza pour effectuer leurs achats de mode.

Nous pouvons noter que chez les plus de 35 ans, ce sont les magasins physiques qui sont le plus fréquentés pour ce type d’achat (76%) et les grandes surfaces en seconde position (67%).

Source : Republik Retail

Pour retrouver l’intégralité de l’étude, rendez-vous sur Clearpay

Les 4 nouveaux profils de consommateurs post-pandémie

Kantar a mené une étude auprès de 25 000 consommateurs en France, au Royaume-Uni et en Espagne, pour définir 4 principaux profils de consommateurs selon les tensions économiques liées à la crise de la Covid-19. Aujourd’hui nous nous intéresserons à ces profils chez les consommateurs français.

Les pragmatiques

Ce profil de consommateurs représente en France 33% des foyers et 34% des dépenses de produits de grande consommation. Cela s’explique notamment par une pandémie qui n’a affecté que faiblement les situations professionnelles et financières de ces consommateurs. Ce profil est plus enclin à se diriger vers une consommation de produits de qualité, bios et locaux au sortir de la crise. On y trouve des foyers aux revenus confortables et des consommateurs plus jeunes que la moyenne nationale.

Les chiffres clés du retail - Octobre 2021
Les chiffres clés du retail - Octobre 2021

Les vulnérables

En France, ce profil représente un tiers des foyers et 34% des dépenses de produits de grande consommation. On y retrouve des actifs, des retraités mais aussi des personnes en recherche d’emploi. Ce sera, dans la majorité des cas, les consommateurs qui ont été le plus impactés par la crise, tant au niveau des revenus, qu’au niveau de la situation professionnelle. Ce profil est plutôt pessimiste quant à l’avenir, et prévoit même une détérioration de leur situation actuelle, en n’accordant aucune confiance aux marques et aux distributeurs pour les aider.

Les préservés

Les préservés représentent 20% des foyers français avec une part de dépenses PGC de 19%. Il s’agit ici des retraités qui n’ont pas forcément de difficultés financières. Ce profil n’est pas pragmatique quant à d’éventuels changement de leur situation financière. Il est composé par une population française plus âgée que la moyenne et vivant dans des foyers de 1 à deux personnes. Leurs tendances au changement dans les habitudes d’achat s’orientent davantage vers des produits plus qualitatifs, tout en soutenant les commerces de proximités, dans une logique de soutien économique local.  

Les chiffres clés du retail - Octobre 2021
Les chiffres clés du retail - Octobre 2021

Les combatifs

Ils ne représentent qu’une petite part des foyers français (15%) et seulement 16% des dépenses de PGC. Il s’agit d’un profil composé, en majorité, de jeunes disposant de revenus en ligne avec celui de la population française. Les conséquences de la pandémie ont eu un impact un peu plus important que pour les autres profils de consommateurs. Ils sont cependant plus optimistes en termes d’avenir, sur le long terme (69%) et convaincus qu’ils vont s’en sortir (74%). Leurs intentions de changement sont d’ailleurs plus marquées et sont axées autour du local et des prix bas/promotions.  

Source : Comarketing


Découvrir les chiffres clés du retail précédents

Romane

A propos Romane

Chargée de Communication

Laisser un commentaire