Skip to main content

Les chiffres clés du retail – Novembre 2022

De 5 décembre 2022décembre 6th, 2022Performance Point de Vente
Les chiffres clés du retail-Novembre 2022

En ce début Décembre, alors que le Black Friday vient de se terminer, Noël est au cœur des dépenses des consommateurs Français. En ce contexte économique changeant, quels sont les résultats de ce vendredi noir et quels seront les comportements d’achats pour les fêtes. Entre seconde main, hausse des dépenses et recherches de bonnes affaires, dans ce nouveau numéro, découvrons ensemble les chiffres clés du retail.

Black Friday 2022 : des résultats nuancés

Un volume des ventes moins important cette année

Selon une étude menée par Webloylaty Panel, même si les Français attendant le Black Friday avec impatience malgré la hausse des prix, le Black Friday connaît une baisse des ventes de 14%. La principale cause : l’inflation.

Sur le web le 25 novembre, jour officiel du Black Friday, la part des ventes était 64% supérieur à la veille, comparée à la veille, tandis que le 18 novembre, cette part était de 88%.

De son côté, le commerce sur mobile (m-commerce) connait de meilleurs résultats. Ainsi, 49% des achats du Black Friday ont été réalisé sur un smartphone. En 2021 ce taux était de 47%, et 40% en 2020.

Les chiffres clés du retail - Novembre 2022

Une opération promotions appréciée la génération Z

Selon une enquête menée par Shopify, les comportements d’achat à l’occasion du Black Friday diffèrent selon les générations.

Si, dans un contexte inflationniste, 37% des Français affirment réduire leurs dépenses, 74% de la génération Z ont déclarés vouloir dépenser autant que l’année passée ? Si nous nous intéressons à toutes les générations confondues, les tendances d’achats durant le vendredi noir divergent :

  • 57% envisageaient de dépenser autant
  • 14% ne souhaitaient dépenser que jusqu’à 76€
  • 24% voulaient dépenser entre 77 et 150€ maximum
  • 21% de 151 à 379€

Le prêt à porter, grand favori du Black Friday

Pour 75% des consommateur souhaitant faire leurs achats à l’occasion du Black Friday, l’impact environnemental est un sujet qu’ils souhaitent prendre en compte. Leur objectif étant de dénicher des produits plus durables dans le temps et de meilleure qualité. Ainsi, en ce sens, les produits les plus plébiscité sont :

  • Les produits de prêt-à-porter : 34%
  • Les produits électroniques : 28%
  • Les produits alimentaires : 26%
  • Les produits de beauté et cosmétique : 20%

37% des consommateurs profitent de cette journée de promotion pour faire des économies pour préparer les fêtes de fin d’année. En revanche, pour 68% des Français, le Black Friday est avant tout un moyen de se faire plaisir sur des petits achats. Ce comportement d’achat est notamment visible chez les 18-44 ans (77%).

A l’international : le Black Friday divise

En France, 65% des consommateurs privilégient des achats durables dans le temps et affirment continuer en ce sens. Cela place notre pays en première position du classement en termes d’achats respectueux de l’environnement.

L’Italie arrivent en seconde position (64%) suivie de près par l’Allemagne et de l’Espagne, se partageant le troisième place (60%). En fin de classement nous retrouvons : les États-Unis (52%), le Royaume Uni (52%) et la Nouvelle-Zélande (51%).

Noël 2022 : une tendance à la seconde main

Selon une étude menée par Rakuten, dans un contexte d’inflation, les consommateurs français n’ont pas prévu de baisser leurs dépenses de Noël cette année. Ainsi 58% d’entre eux vont dépenser autant voire plus que les années précédentes.

Une hausse des dépenses pour les fêtes ?

Plus de 50% des français envisagent de dépenser autant voire plus cette année, malgré une baisse du pouvoir d’achat. Cette tendance se ressent davantage chez les 16-34 ans (1 répondant sur 5). Plusieurs tendances d’achat se dessinent cette année :

  • 38% des consommateurs prévoient de faire leurs achats de Noël plusieurs semaines avant les fêtes, en quête de bonnes affaires et promotions.
  • 34% des consommateurs vont axer leurs dépenses sur du Made in France ou des produits locaux. Parmi eux, 50% ont 65 ans et plus.

La seconde main plébiscitée pour les fêtes de fin d’année

De plus en plus en vogue, la seconde main à su s’imposer dans les dépenses de Noël de 50% des consommateurs français. A la même période en 2021, la part de seconde main dans les achats de Noël était de 47% et 18% en 2020. Ainsi, depuis 2021, les achats d’occasion ont augmenté de 4 points, et 7 points pour les achats de produits reconditionnés.

Cette tendance est davantage présente chez les 16-24 ans avec 80% des consommateurs ayant l’intention d’acheter en seconde main. En 2021, ils étaient 60%.

Parmi les produits les plus achetés en seconde main, nous pouvons retrouver en têtes de listes :

  • Les jouets : 52%
  • Les produits culturels : 50%
  • Les produits de prêt-à-porter : 42%

Si les Français n’envisagent pas de dépenser moins durant les fêtes de fin d’année, la seconde main est un bon compromis pour des raisons financières :

  • Pour faire des économies et des bonnes affaires : 79%
  • Pour l’environnement : 69%.

50% des Français aiment les cadeaux de seconde main

Même si un Français sur deux apprécie et se dit content de recevoir un produit de seconde main à Noël, quelques freins subsistent quant à leurs achats :

  • Peur d’offrir des produits qui peuvent être perçus comme moins qualitatifs voire défectueux.
  • Des produits n’ayant plus de garantie ou de service après-vente

Offrir des cadeaux de seconde est une pratique dont les avis divergent :

  • 33% des Français n’achèterons pas ce type de produit par peur de décevoir.
  • 45% des français se disent heureux à l’idée de recevoir des cadeaux de seconde main. 54% d’entre eux sont des consommateurs éco-responsables.

Source : Comarketing

Inflation : des fêtes de fin d’année pas comme les autres ?

Loisirs, cadeaux, repas…à l’issu du Black Friday, l’Ifop a mené une enquête sur les comportements d’achat des Français impactés de près ou de loin par la hausse des prix, pendant les fêtes de d’année.

Des fêtes devenues stressantes

La hausse des prix est devenue un frein financier et une source de stress pour 51% des Français, qui ne vivent plus les fêtes comme un moment de plaisir. Cette part était de 47% en 2021 et 39%. En 2020.

Les résultats nous montrent que la part de consommateur stressés par les fêtes de fin d’année est d’autant plus importantes dans les foyers les plus impactés par la hausse des coûts de l’énergie. Elle est de 64% contre 31% dans les foyers les moins ou pas impactés par l’inflation.

Une absence de cadeaux pour 18% des Français

En raison de l’inflation et de la hausse des prix, la part de consommateurs n’offrant pas de cadeaux pour Noël est en hausse. Cette tendance est davantage observable entre conjoints. Cette année le nombre de Français qui n’offriront pas de cadeaux à leurs proches sera deux fois plus important qu’en 2021 (18% contre 10%).

Si moins de 20% des Français ne vont pas offrir de cadeaux, d’autres vont réduire considérablement leur nombre et leur valeur. Ainsi, 64% vont acheter des cadeaux moins onéreux (+8 points par rapport à l’an dernier) et 56% vont en acheter moins (+5 points par rapport à Noël 2021). En moyenne les français envisagent de dépenser 386€ cette année contre 408€ en 2021 (-5,4%).

Les chiffres clés du retail - Novembre 2022

Un budget loisirs impacté

Si 73% des français vont réduire leur budget cadeaux, repas (71%) et non alimentaire (83%), leur budget activités sera aussi impacté. Ainsi 81% vont réduire leur budget lié aux sorties extérieures et 77% pour les activités culturelles.

En revanche, 22% des Français vont tout de même partir au ski cet hiver. Cette tendance s’observe surtout chez les populations plus aisées. Ainsi on observe un écart important des d’intention :

  • 45% chez les cadres
  • 12% chez les ouvriers

Sources : Comarketing 

Consultez les autres numéros des chiffres clés du retail

Laisser un commentaire