Skip to main content

Les chiffres clés du retail – Juillet 2021

De 29 juillet 2021août 3rd, 2021Performance Point de Vente
Les chiffres clés du retail - Juillet 2021

Au menu de ce nouveau numéro des chiffres clés du retail : bilan des marques depuis le premier déconfinement, rebond du commerce de détail en France, confiance des consommateur et engagement des marques.

Bilan chiffré des marques depuis le déconfinement 

En mai dernier nous avons pu constater une hausse des chiffres d’affaires dans le secteur du textile et de l’habillement : + 4,8% par rapport à mai 2020. L’Institut Français de la Mode a mené une enquête auprès de distributeurs afin de dresser un bilan sur la période de déconfinement.

 Des chiffres majoritairement positifs

Les chiffres clés du retail - Juillet 2021
 Aux premiers abords, les résultats de l’enquête semblent positifs. Depuis le 19 mai, date du dernier déconfinement, les ventes ont été bien au-delà des espérances de 67,5% des commerçants. Quant au taux de fréquentation des points de vente, lui aussi est dans le vert pour 66,2% des distributeurs, le jugeant plus important qu’en mai 2020.  Dans cette lancée, le panier moyen client est également positif puisque pour 67,1% des enseignes, il est plus important

La raison de ces chiffres n’est pas spécialement liée aux promotions. En effet le sujet divise les commerçants, puisque seulement 49,5% affirment avoir mis en place des rabais pour relancer la consommation, tandis que 45,5% ne sont pas dans cette optique. Cependant, d’autres stratégies ont été mise en place pour générer ce succès. Par exemple, 26% des enseignes ont aménagé leurs horaires d’ouvertures et 37% ont mis en place des outils digitaux et de l’omnicanal.

Repenser leur modèle économique

Afin de maintenir une constance dans ces chiffres sur le long terme, les enseignes se voient repenser leur modèle économique. Pour 37,7% d’entre elles, une limitation de leur offre et une diminution du nombre de produit vendus permettrait de limiter les coûts relatifs aux mesures sanitaires. 15,6% des commerçant envisagent d’augmenter le prix de leurs produits afin de maintenir une marge toujours positive. A l’inverse, seulement 3,9% souhaitent baisser les prix afin de vendre en plus grande quantité.

Source : FashionUnited

Le rebond du commerce de détail en France

Dans un contexte ou le PIB français en 2020 était en recul avec une baisse des ventes du commerce de détail à -3% (en volume), les dépenses étaient elles aussi en déclin de -7,1% (en euros). Cependant, selon l’INSEE, au premier trimestre 2021, le volume des ventes auraient dépassé celui du premier trimestre 2019, tous secteurs confondus.

Le non-alimentaire fortement impacté par les mesures sanitaires

Il n’est pas étonnant de constater que l’activité du commerce de détail non alimentaire a particulièrement souffert de la pandémie et des mesures pour la contrer : -9,3% en 2020.

Pour ce qui est du secteur du commerce de détail spécialisé, les ventes se sont maintenues :

  • +0,9% : équipement du foyer
  • +13,4% : électroménager
  • +4,6% : bricolage en grande surface

En revanche certaines activités peines à refaire surface :

  • – 9.9% : ameublement
  • -21,6% : chaussure et habillement
  • -14,9% : loisir et culture
  • -13% : parfumerie

 

Les chiffres clés du retail - Juillet 2021

Le secteur alimentaire en point de vente remonte la pente

Les chiffres clés du retail - Juillet 2021
 Tandis que le commerce de détail non alimentaire connaît quelques difficultés selon les secteurs, le commerce alimentaire, lui, continue de progresser. En effet, nous avons pu constater une hausse de 1,3% à la suite d’une baisse de 1,6% en 2019.Nous avons également pu observer que les petites surfaces alimentaires générales ainsi que les enseignes de surgelés ont connu une hausse des ventes de +9%.

Selon une enquête mensuelle menée par Emagsa, les ventes alimentaires en hypermarché ont beaucoup moins progressé par rapport aux supermarchés, notamment pendant le tout premier confinement.

Selon la Fevad, en dehors du point de vente, le commerce connaît une progression importante des ventes (+5,9%). Cette progression s’explique par la mise en place de la vente en ligne par les enseignes, de l’accélération de la livraison et du click & collect.

Un soutien de l’activité par les aides publiques

Afin de maintenir leur activité à flots, durant le premier confinement, 47% des entreprises de 10 salariés ou plus, ont affirmé avoir eu recourt au dispositif d’activité partielle ainsi qu’un délai supplémentaire pour le paiement des échéances sociales. 36% ont eu recourt aux prêts garantis par l’Etat.

Hausse de l’activité au premier trimestre 2021

Le volume des ventes dépasserait, au premier trimestre 2021, celui de la même période en 2019 dans l’ensemble des secteurs commerciaux.

  • +4% : commerce de gros non alimentaire
  • +7% ; commerce de détail alimentaire
  • +31% : vente à distance sur Internet.

Source : Ecommercemag.fr

La confiance des consommateurs post troisième vague

Une étude menée par Mood Media nous dévoile l’état d’esprit des consommateurs, à la suite de la 3ème vague. Petit à petit, nous constatons que les consommateurs retournent faire leur shopping en magasin physique. D’un point de vue social shopping, les résultats de l’étude sont plutôt positifs et intéressants :
  • 80% des consommateurs se dise « à l’aise » de retourner en point de vente pour effectuer leurs achats. En 2021 cette part ne représentait que 71%.
  • 54% des consommateurs affirment que faire leurs achats en magasin leur procure plaisir et satisfaction.
  • 60% pensent qu’ils retrouveront leurs habitudes d’achats d’ici la fin de l’année. Seulement 5% se sentent encore inquiets et perplexes à l’idée de retourner en magasin (France, Royaume-Uni et Chine).
  • 35% des consommateurs ressentent un manque quant à la dimension sociale de leurs achats (famille, amis…).
  • 59% des consommateurs préfèrent se rendre en magasin physique pour ses aspects sensoriels.

Les chiffres clés du retail - Juillet 2021

L’étude nous a également révélée que 33% des consommateurs ont aimé naviguer entre le magasin physique et le numérique pour effectuer leurs achats. Ce nouveau mode de consommation a donc incité de nombreuses enseignes à continuer de proposer le click and collect.

Enfin, les données de cette étude nous montrent qu’après plusieurs mois d’incertitude mondiale, le niveau de dépenses des consommateurs est en hausse par rapport à septembre 2019. Il est donc passé de 23% à 29% en juin dernier.

Source : Mood Media 

Focus sur les marques les plus engagées pour l’environnement

Une étude menée par Linkup Factory avec Ipsos, dans sa première édition de l’Observatoire des comportements engagés, va nous montrer le niveau de perception de l’engagement des marques, et des préoccupations des consommateurs français sur l’environnement.

Les premières inquiétudes environnementales actuelles des consommateurs français sont :

  • Le changement climatique : 45%
  • La pollution des océans : 32%
  • La pollution atmosphérique : 29%

Parmi les 49% des consommateurs se sentant impuissants face à ces enjeux, 70% se disent prêt et veulent lutter contre le réchauffement climatique. Ils comptent donc sur les marques pour les aider à devenir acteur de ce changement et y mener des actions en faveur de la planète.

L’engagement des marques pour l’environnement

Les chiffres clés du retail - Juillet 2021
Dans cette lutte, les consommateurs français attendent des marques qu’elles s’engagent pour l’environnement et qu’elles soient actrices de ce changement. La diminution du gaspillage est donc une première piste à suivre. Les secteurs ayant obtenu le meilleur score en matière de d’engagement et RSE sont :
  • Les marques automobiles : 66%
  • Les enseignes de grande distribution : 66%
  • Les marques d’électroménager équipement et entretien de la maison : 65%

En parallèle, les Français sont néanmoins septiques à 46% face aux marques d’appareils électroniques (TV, smartphones, ordinateurs…) ainsi qu’aux marques d’habillement, de chaussures et d’accessoires à 43%.

5 domaines d’actions face au changement

C’est donc pour les raisons précédentes que les consommateurs attendent des marques qu’elles agissent sur 5 domaines bien spécifiques :
  • L’obsolescence programmée : 40%
  • La déforestation : 33%
  • La préservation de la biodiversité : 28%
  • Les conditions de vie des animaux d’élevage : 26%
  • La transparence sur la rémunération des producteurs agricoles : 25%
  • La diminution de l’empreinte carbone des produits/services : 24%

 

Les chiffres clés du retail - Juillet 2021

Plus de produits éco-responsables

Dans cette lancée, les consommateurs français attendent également des marques qu’elles proposent des produits plus écoresponsables (41%), mais qu’ils soient également plus abordables en termes de prix (54%). De plus, les Français attendent davantage de transparence dans leur communication et les sur l’impact environnemental (26%), alors que 35% attendent plus d’explication sur l’impact des produits sur la planète.

Source : Emarketing.fr


Vous pouvez lire aussi…

Les chiffres clés du retail - Juin 2021
retail
Romane

A propos Romane

Chargée de Communication

Laisser un commentaire