Skip to main content

Tout savoir sur le façonnage en imprimerie

De 26 novembre 2021Conseils et Astuces
Le façonnage en imprimerie

Lors de l’impression de vos supports de communication papier, l’imprimeur vous proposera plusieurs travaux de façonnage. En impression, la reliure et les travaux de finitions, sont des étapes cruciales et essentielles à la fabrication et le rendu final de vos travaux d’impression. Passons en revue les différentes techniques de façonnage en imprimerie qui vous permettront de mettre en forme vos supports print.

Qu’est-ce que le façonnage en imprimerie ?

Le façonnage en imprimerie désigne la dernière étape de la chaîne graphique d’un support. Il existe une multitude de techniques de façonnage en imprimerie. C’est pourquoi, il est important de bien els connaître afin d’avoir une idée précise du format final que vous souhaitez pour orienter au mieux l’imprimeur.

Le façonnage en imprimerie est un moment important lors de la fabrication de vos supports imprimés, puisqu’il intervient pour venir sublimer le produit final en travaillant le fond et la forme. Il permet, plus précisément, d’ajuster les contenus des produits imprimés pour y apporter émotions et caractère.

Le façonnage en imprimerie

7 différentes techniques de façonnage en imprimerie

La fabrication de vos supports imprimés ne s’arrête pas uniquement à leur impression. En effet la mise en forme compte beaucoup dans ce processus. Il existe donc pour cela plusieurs opérations de façonnage en imprimerie :

1- La découpe

Le rainage : Technique de façonnage en imprimerie qui permet de faire une rainure sur un papier d’au moins 170g, visant à faciliter le pliage de celui-ci sans le casser ou le marquer. Avant le pliage, le rainage est une étape primordiale pour assurer un pliage sur, précis et solide.

La perforation : Ce procédé de façonnage permet de réaliser des trous de divers diamètres sur vos supports imprimés. Ces perforations peuvent être horizontales ou verticales afin de séparer une section. Nous pouvons retrouver cette technique lors de la fabrication de carnets, calendriers, fiches… Il existe différentes formes de perforations, standards ou personnalisées,  nécessitant une forme de découpe.

Le façonnage en imprimerie

La découpe spécifique : au-delà de la découpe classique droite il existe une manière de réaliser des découpes originales de formes précises et personnalisées. Il est ainsi possible de découper vos supports imprimés en forme de losange, triangle ou encore d’objet spécifique, à l’aide d’une forme de découpe.

La découpe laser : il s’agit d’une technique de façonnage en imprimerie qui permet la découpe et la gravure sur vos supports papiers. Allant jusqu’au papier 70 x 100cm, le laser va venir découper la matière avec une épaisseur de coupe de quelques dizaines de millimètres. Le laser n’opère pas uniquement sur du papier, mais également sur des supports bois peu épais, par exemple.

Le façonnage en imprimerie

Vous avez un projet d’impression et vous souhaitez des conseils de façonnage en imprimerie ?

Contactez-nous

2- Le massicotage

Le massicotage est une technique de façonnage en imprimerie qui intervient généralement à la toute fin de l’impression. Pour ce faire, l’imprimeur va utiliser un massicot ainsi qu’une presse afin de retirer tous les « rognes » du document imprimé, c’est-à-dire les excédents de papier ou les bords inutiles.

En effet, lors d’une impression, du papier, d’un format supérieur à votre support final, est souvent utilisé par les imprimeurs, leur permettant une certaine marge d’erreur. C’est donc cet excédent qui sera retiré par le massicot, au format exact demandé.

A l’inverse de la découpe personnalisée, le massicot permet uniquement de créer des découpes droites carrées ou rectangulaires. Nous retrouvons généralement le massicotage pour les documents de tous les jours, par exemple.

Le façonnage en imprimerie

3- Le pliage

Le pliage consiste à remettre l’ensemble de vos imprimés dans le bon ordre, pour des documents tels que le flyer, le catalogue, le dépliant ou encore les rapports ou les livres, par exemple. Le pliage est effectué sur des papiers assez fins avec un grammage situé entre 80 et 200g et est souvent réalisé directement après l’impression, ne demandant aucune étape supplémentaire. Cette technique de façonnage en imprimerie s’effectue à l’aide d’une plieuse mécanique avec un couteau qui va réaliser différents types de plis selon les besoins :

  • Pli portefeuille et pli fenêtre : comme son nom l’indique le pli fenêtre consiste à réaliser un pliage comme l’ouverture d’une porte ou d’une fenêtre. Les pages sont ainsi pliées de manière parallèle, deux fois sur les bords courts, afin que les deux volets latéraux se rejoignent au centre, sans se superposer. Lorsque l’on replis les deux bords les uns sur les autres, nous obtenons un pli portefeuille.
  • Pli simple : dans ce cas, le papier n’est plié qu’une seule fois. Le produit final comporte ainsi deux volets.
  • Pli roulé : ce pliage consiste à plier une page deux fois vers l’intérieur, de manière que les deux volets latéraux se superpose parfaitement, formant ainsi, 6 pages en impression. Il est également possible d’effectuer 3 ou 4 plis pour former plus de volets à imprimer.
  • Accordéon : technique de pliage assez répandue, le pli accordéon ressemble au pli roulé. La différence ? Le pliage change de sens à chaque nouveau pli… un peu comme un accordéon, d’où son nom. Tout comme le pli roulé, le nombre de plis va définir le nombre de volets à imprimer.
  • Le pli croisé : il s’agit d’un pliage en angle droit, ce qui permet, lorsque l’on déplie le document, d’apercevoir les lignes formées en forme de croix. Nous retrouvons souvent ce type de pli dans les notices de médicaments ou sur des brochures publicitaires.
Le façonnage en imprimerie

4- L’assemblage

L’assemblage est une étape importante dans le façonnage en imprimerie. En effet, il consiste à réunir, à l’aide d’une assembleuse, tous vos imprimés à format égal, dans le bon ordre. Dans la majorité des cas l’assemblage est effectué avant un contre-collage ou un agrafage, selon les besoins.

L’assemblage est indispensable pour des supports imprimés tels que la brochure, constituée de feuillets ou cahiers. En effet dans le cadre d’une brochure, il est important que les différents cahiers soient classés dans l’ordre pour être reliés entre eux ensuite. Ainsi il existe deux techniques d’assemblage :

  • Par encartage : cela consiste en l’insertion (à la main, le plus souvent) d’un document à part dans une revue, une brochure ou un magazine.
  • Par superposition : cela consiste à intercaler les différents cahiers les uns dans les autres, dans un ordre bien particulier. Cette étape se fait généralement par une machine.

Il est important de noter qu’il existe, en imprimerie, des machines capables d’assurer le pliage, le massicotage et l’assemblage, de manière successive.

 

Le façonnage en imprimerie

5- La reliure ou brochage

Pour être en mesure de feuilleter un ouvrage sans que les feuilles ne s’éparpillent, il faut les relier. Pour cette technique de façonnage en imprimerie, il existe plusieurs types de reliures :

Le wire’o ou reliure mécanique :

Plus communément connue sous le nom de reliure spirale, le papier est perforé pour permettre l’insertion de reliures en métal ou en plastique. Nous retrouvons souvent ce type de reliure sur des bloc-notes, des rapports, des dossiers clients ou encore des notes internes, par exemple. L’avantage de cette reliure est qu’elle est bon marché par rapports aux autres types de reliures et le façonnage en imprimerie sera réalisé à plat.

Le façonnage en imprimerie
Le façonnage en imprimerie

Le dos carré-collé 

L’encollage des différentes feuilles imprimées en bloc va permettre de maintenir la couverture en place. Le dos carré-collés est une technique de façonnage en imprimerie qui est utilisée pour des ouvrages comportant une pagination importante. L’idée est de venir grecquer les cahiers, au préalable assemblés, sur le dos du document pour venir appliquer une colle qui fixera la couverture avec l’intérieur. 

Le dos carré cousu collé :

Ici, contrairement au dos carré collé, les cahiers sont assemblés en machine puis passés en couseuse pour que l’ensemble soit cousu. C’est ensuite que le tout est inséré dans une machine de dos carré collé afin que l’assemblage soit plaqué avec la couverture. Cette technique de façonnage en imprimerie permet d’obtenir un support print de qualité, comme les livres, les catalogues, les lookbook… ainsi qu’une maniabilité à toute épreuve, durable dans le temps. Chez Beausoleil nous avons pu réaliser un livre des tendances Printemps-Eté pour Darjeeling

Le façonnage en imprimerie
Le façonnage en imprimerie

Le piquage ou agrafage

Le piquage ou l’agrafage consiste à agrafer le support pour relier les différents cahiers ou feuillets. Le piquage est une technique de façonnage en imprimerie qui est intemporelle, offrant une grande diversité de rendus pour vos dossiers de presse, vos catalogues ou vos magazines. Ainsi, les feuilles sont pliées puis reliées au dos par des agrafes en allant de l’extérieur à l’intérieur. Par son aspect pratique et solide, il s’agit du procédé de reliure le plus demandé.

La couture

La couture ou couture Singer consiste à coudre les feuillets entre eux par le centre. La couture au centre permet une ouverture à plat des documents reliés. En revanche, lorsque la couture est effectuée sur le dessus, nous allons parler de couture à plat, qui rendra l’ouverture moins facile. Lors d’une reliure par couture, il est possible ou non de dissimuler les fils.

Besoin de conseils pour choisir le meilleur procédé de façonnage en imprimerie ?

Contactez-nous

6- Le contre-collage ou redoublage

 Le contre-collage ou le redoublage sont deux procédés de façonnage en imprimerie qui consistent à amplifier l’épaisseur d’un papier afin d’apporter une rigidité supplémentaire. En revanche, ces deux techniques sont différentes :

  • Le contre-collage : il s’agit d’un système de collage en sandwich où un carton est intercalé entre deux supports papier imprimés. Généralement, pour obtenir un support suffisamment rigide, les cartons font 10/10ème, 15/10ème ou 20/10ème, ce qui représente environ 1 et 2 mm d’épaisseur.
  • Le redoublage : le principe est le même que pour le contre-collage, mais sans le carton en intérieur.

Le papier utilisé pour ces deux techniques de façonnage en imprimerie doit idéalement être en 150g ou plus, et si possible, pelliculé. Concernant sa finition, le support peut soit recevoir une coupe franche, soit un rembordement, à savoir qu’il apporte un côté plus qualitatif, mais plus onéreux.

7- Le rembordage

Le rembordage est un procédé de façonnage en imprimerie qui est souvent utilisé sur des supports rigides comme le carton par exemple. Afin d’obtenir la finition parfaite, on colle une feuille de papier sur la surface et les bords du support rigide, puis est rabattu sur son verso.

Comme nous avons pu l’évoquer dans le point précédent, le rembordage est en quelque sorte complémentaire avec le contrecollage puisqu’il vient renforcer sa rigidité tout en garantissant une finition de qualité et très esthétique. Le rembordage est généralement utilisé pour la fabrication d’agenda, de calendrier, de classeur…

Le façonnage en imprimerie

Pour aller plus loin…

Romane

A propos Romane

Chargée de Communication

Laisser un commentaire