Skip to main content

Conseils & Astuces : l’impression offset

De 9 février 2021mars 2nd, 2021Non classé
impression offset

L’imprimerie est un domaine riche et complexe. La diversité des techniques d’impression offre de nombreuses possibilités aux annonceurs pour communiquer. Dans cet article, nous allons nous pencher sur un procédé très utilisé dans le domaine de l’imprimerie et la production à grands tirages : l’impression offset.

L’impression offset, c’est quoi ?

Définition

L’offset est un procédé dérivé de la lithographie et issu du terme anglais « to set off », qui signifie l’action de reporter. Cette technique est basée sur un principe de répulsion réciproque entre l’encre grasse et l’eau, en utilisant un cylindre pour y reporter l’encre de la plaque sur le papier. 

Qui a inventé la technique d’impression offset ?

Le concept d’’impression offset est apparu pour la première fois en 1904 et a été inventé par le lithographe américain Rubel. Un lithographe a pour rôle de venir encrer la partie grasse d’un dessin, qu’un artiste a au préalable réalisé sur une pierre calcaire. Finalement, l’offset est une évolution de la lithographie, la pierre calcaire ayant été remplacée par un cylindre. L’impression offset s’est rapidement développée et est aujourd’hui le procédé le plus utilisé dans le monde.

Quels sont ses usages ?

Comme évoqué précédemment, l’impression offset peut s’effectuer sur une très large gamme de support imprimables. Cette technique d’impression est souvent utilisée pour les éditions de qualité comme les livres, les journaux, les prospectus ou encore les catalogues. Elle est aussi utilisée pour le personnalisation de packagings de qualité ou supports carton. Elle offre notamment une très grande qualité d’impression, permet de réaliser de gros tirages à moindre coût et accepte de nombreux supports (papier, carton, PVC, métal, …). La variété des machines présentes sur le marché permettent également d’imprimer sur des formats divers et variés.

catalogues impression offset

Catalogues imprimés en impression offset pour le réseau Les Libraires Ensemble

Quel est le fonctionnement de l’impression offset ?

Les plaques

Avec une machine d’impression offset, le transfert des encres se fait sur des plaques en aluminium, gravée au préalable. En général, on en utilise quatre, une pour chaque couleur (Cyan, Magenta, Jaune et Noir). Il est aussi possible d’ajouter des plaques supplémentaires afin d’imprimer une ou plusieurs teintes directes (Pantone) ou appliquer un vernis en ligne. Ces plaques d’aluminium sont ensuite calées en machine puis humidifiées par une solution de mouillage.

Finalement, le processus d’impression offset consiste à étaler l’encre sur une surface avec des zones sèches et des zones humides. Sur la surface sèche, l’encre va s’imprégner sur le papier tandis que sur la zone humide, elle va être repoussée. Ces plaques seront ensuite en contact direct avec l’un des 3 cylindres de la machine.

plaques impression offset

cylindres impression offset

Les cylindres

L’impression offset est rendue possible à l’aide d’un mécanisme de trois cylindres qui joueront un rôle bien spécifique.

  • Premier cylindre: on y retrouve la plaque d’aluminium, assez flexible, qui va présenter l’image.
  • Deuxième cylindre: aussi appelé « Blanchet », on y retrouve une couche de gomme en caoutchouc qui lui va recevoir l’image à imprimer sur le support imprimable.
  • Troisième cylindre: ce dernier permet une impression précise et en haute qualité de l’image. Cela est dû à la pression du papier entre ce cylindre et celui en caoutchouc.

L’encre

En imprimerie offset, les encres sont disposées dans des encriers et ensuite transférées sur les cylindres. Les encres offset se distinguent des encres destinées aux autres procédés (flexographie, héliogravure) par leur viscosité élevée.

Comme évoqué précédemment, il faut au minimum quatre teintes distinctes (Cyan, Magenta, Jaune, Noir) pour reproduire les bonnes couleurs sur le support imprimé. Mais il est également possible de rajouter des encres de type Pantone (teintes directes) si la machine le permet.

encres impression offset

Les deux types d’impression offset

L’offset feuille

Alimentée par des feuilles de papier, l’offset feuille est idéale pour réaliser de moyens ou grands tirages. Sur cette technique d’impression feuille à feuille, la vitesse peut atteindre jusqu’à 20 000 feuilles par heure. Mais il s’agit tout de même d’un procédé moins rapide que l’offset rotative.

Cette technique est à privilégier pour les supports tels que les flyers, les prospectus ou les brochures. En général, les machines offset acceptent des supports jusqu’à 400 grammes.

impression offset feuille

La technologie offset HUV : une technique innovante au service de la qualité d'impression

impression offset rotative

L’offset rotative

Cette technique d’impression permet d’imprimer de manière continue en utilisant des bobines de papier. Par sa vitesse d’impression très élevée, cette technique est privilégiée pour des tirages en très grandes quantités et avec des papiers de 150 g maximum.

L’offset rotative est idéale pour la production de supports tels que les journaux, les magazines, les catalogues produits, les prospectus et les brochures.

Comment choisir entre l’offset feuille et l’offset rotative ?

A partir d’un certain volume, l’offset rotative deviendra plus compétitive. Selon les marques des machines, le format des supports et l’organisation de l’imprimeur, ce seuil va varier. Cependant, pour certains supports spécifiques ou à fort grammage, vous n’aurez d’autres choix que d’utiliser l’impression offset feuille.

Finalement, faîtes confiance à votre agence de print management ou interrogez plusieurs types d’imprimeurs lorsque vous avez un doute sur le type d’impression !

Quels sont les avantages et les inconvénients de cette technique ?

Avantages

Cette technique d’impression permet de nombreux avantages. En effet, elle offre un rapport qualité/prix très intéressant, notamment dans le cas d’une grosse production. Plus la quantité est importante, plus le coût unitaire diminue, ce qui devient rentable. De plus, l’offset permet une impression sur une multitude de supports que ce soit du carton, du métal, du papier ou du polymère. Enfin, cette impression par voie sèche permet d’éviter un gaspillage et un gâchis de papier. Ne nécessitant pas d’eau, cette technique permet un séchage rapide, fournissant un résultat final avec un contraste de qualité et un encrage stable.

Inconvénients

Même si l’impression offset offre de nombreux avantages, il existe toutefois quelques inconvénients. En effet, les plaques sont plutôt sensibles aux rayures, ce qui peut entraîner de petits défauts à l’impression. Et il faut autant de plaques que de nombre de couleurs utilisées, ce qui rend le coût des plaques et des encres plutôt onéreux. C’est pour cette raison que les coûts fixes de ce procédé sont élevés et que plus la quantité est élevée, plus le coût unitaire baisse. Enfin, s’agissant d’une technique d’impression bien particulière, il faut utiliser un papier bien spécifique : le papier offset (résistant à l’arrachage en surface des encres offset).

Contactez-Nous

Romane

A propos Romane

Chargée de Communication

Laisser un commentaire